lundi, 22 juillet 2019

3 vérités à savoir sur les mères qui ont subi une césarienne


Être mère n’est jamais une tâche facile, elle s’accompagne de nombreuses responsabilités, d’efforts et d’énormes récompenses. C’est pourquoi nous, voulons encourager ces braves femmes qui ont subi une césarienne, à porter fièrement leur «marque de bonheur».
La naissance par césarienne exige beaucoup de courage et de force. Seule une femme et une mère peuvent y faire face de façon héroïque et admirable.

Voici 3 vérités que seules les femmes qui ont subi une césarienne connaissent.

1. Elles affrontent courageusement les conséquences de l’intervention chirurgicale

Vous pouvez penser qu’une césarienne, est une procédure courante, mais elle est considérée comme une chirurgie majeure. Et, comme d’autres types de chirurgies de ce genre, les césariennes comportent également des risques pour la mère et l’enfant.
De plus, il est très difficile pour le futur père ou les membres de la famille d’être présents dans la salle d’opération pendant la naissance. Elles peuvent être seules, sans possibilité de soutien, et pleines d’incertitude.
Il ne peut y avoir de meilleur exemple de bataille que celle où la peur et la solitude luttent intérieurement contre la force, la volonté et l’amour inconditionnel que ces femmes endurent juste pour recevoir ce beau bébé.

2. Elles ne savent pas si tout va bien se passer jusqu’à ce qu’elles quittent la salle d’opération

Dans ces cas, le risque ne s’arrête pas à la naissance du bébé. Comme pour toutes les chirurgies, les médecins ne peuvent pas déterminer si tout a réussi jusqu’à ce que l’anesthésie se soit dissipée.
De plus, il y a un détail que peu de gens connaissent. Au cours d’une césarienne, la mère est consciente – elle ne ressent pas de douleur, mais elle ressent tout le mouvement qui se produit en elle. C’est un sentiment désagréable et envahissant, et, si vous n’en êtes pas au courant, cela peut être traumatisant. Même ainsi, elles le traversent la tête haute parce qu’elles savent que la récompense est grande.

3. Elles traversent leur récupération post-césarienne comme de véritables héroïnes

Quand un enfant naît, le monde d’une mère tourne autour de celui-ci et elle se soumet à ses exigeances sans aucun doute. Cela nécessite une prédisposition et une logistique souvent épuisantes. Imaginez-vous faire tout ça avec douleur. Cela rend ces femmes encore plus fortes.
Peu importe à quel point c’est dur, elles le font avec un sourire et avec tout l’amour du monde. Parce que chaque minute sans sommeil, chaque couche changée, chaque sourire et possibilité de tenir cette petite main, sentir cette merveilleuse odeur de nouveau-né, justifient toutes ces peines. C’est la raison pour laquelle elles sont dans ce monde, pour rendre cette petite extension d’elles-mêmes heureuse.
Nous applaudissons chacune de ces mères qui sont marquées d’une cicatrice qui leur permet de ne jamais oublier de quoi elles sont faites. Alors, chères mères, portez cette belle marque avec fierté. Ne la cachez pas, car toutes les femmes n’ont pas ce privilège.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :