vendredi, 22 mars 2019

7 choses à savoir sur la fertilité

Elles sont mille, âgées de 18 à 40 ans, à avoir été sondées sur ce qu’elles croient savoir de la fertilité. Résultat des courses : les idées reçues ont la vie dure. La faute au manque de dialogue avec son médecin ? Il semblerait que oui, vu que la moitié des femmes sondées expliquent n’avoir jamais discuté de leur fertilité avec leur médecin traitant. Et vous, qu’en savez-vous au juste ?
7 choses à savoir sur la fertilité
1. Faire l’amour plusieurs fois par jour n’augmente pas les chances de tomber enceinte.
La durée de vie d’un spermatozoïde en milieu utérin est de quatre jours en moyenne, les plus résistants pouvant vivre jusqu’à six jours.

2. Le temps moyen avant de tomber enceinte est d’environ six mois.
Une grossesse survient en moyenne entre six et neuf mois à compter de la première tentative.

3. La fertilité d’une femme baisse dès 35 ans.
En fait, dès l’âge de 35 ans, une femme n’a que 12 % de chances de tomber enceinte lors d’un rapport sexuel, quand ce pourcentage oscille entre 15 et 25 % pour les femmes “dans la fleur de l’âge”. De façon générale, les chercheurs remarquent que les femmes se trompent de cinq ans quand il s’agit de déterminer “le bon âge pour”. Ainsi, elle pense que l’âge idéal (du point de vue physiologique) pour être enceinte est 25 ans, alors que c’est 20 ans. De même, elles pensent que l’âge où il devient plus difficile de tomber enceinte est à partir de 40 ans, alors que c’est à partir de 35 ans.

4. Une supplémentation en acide folique est conseillée aux femmes en âge de procréer.
Cette supplémentation permettrait de prévenir certaines malformations congénitales. Pourtant, une femme sur deux l’ignore. Outre une supplémentation, on retrouve cet acide folique dans la levure alimentaire, dans le foie gras, le jaune d’œuf, le cresson ou encore les noix…

5. Certaines positions sexuelles ne permettent pas de tomber enceinte plus facilement.
Les spermatozoïdes n’entrent pas comme dans un entonnoir, inutile donc de faire le poirier après l’amour pour optimiser ses chances d’être enceinte. Inutile aussi, pendant l’acte, de favoriser certaines positions plus que d’autres. Ceci dit, de nombreux gynécologues conseillent de rester allongée quelques minutes après pour favoriser au maximum la migration des spermatozoïdes.

6. Avoir un orgasme n’est pas un plus pour la fertilité.
Là encore, il n’existe aucun lien entre le plaisir et la fertilité, et un ovule prêt à être fécondé est fabriqué à chaque cycle.

7. Il vaut mieux faire l’amour avant l’ovulation plutôt que après pour optimiser ses chances de tomber enceinte.
Et seulement 10 % des femmes le savent ! Pour information, l’ovulation survient au 14e jour d’un cycle de 28 jours.

 

Source : santemagazine.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :