dimanche, 24 mars 2019

Roch Marc Christian KABORE et Denis Sassou N’GUESSO se félicitent des relations d’amitié et de fraternité entre les deux pays

La fin de la visite du Président du Faso S.E.M. Roch Marc Christian KABORE à Oyo au Congo-Brazzaville les 09 et 10 août 2016 a été sanctionnée par un communiqué final.PRESIDENCE (1)
Selon le communiqué final c’est sur invitation de S.E.M. Denis Sassou N’GUESSO, que le Président du Faso, S.E.M. Roch Marc Christian KABORE a effectué une visite à Oyo, en République du Congo, accompagné d’une importante délégation.
A cette occasion, le Président du Faso a eu des entretiens avec son homologue congolais au cours desquels les deux chefs d’Etat ont procédé à un large échange de vues sur des questions bilatérales, régionales et internationales.
Les deux chefs d’Etat se sont réjouis de l’excellence des relations d’amitié et de fraternité qui existent entre les deux pays et les peuples burkinabè et congolais. Ils ont en outre manifesté leur ferme volonté de « donner une nouvelle impulsion » à la coopération entre le Burkina Faso et la République du Congo. A cet effet, les deux chefs d’Etat ont convenu de la «tenue de la Commission mixte de coopération entre les deux pays à une date à convenir par voie diplomatique », précise le communiqué final.
A son tour le Président du Faso a félicité le Président Denis Sassou N’GUESSO, le gouvernement et le peuple congolais pour les efforts de « consolidation de la démocratie, de modernisation et de développement socio-économique du Congo ».
Le Président du Faso a aussi loué l’action de son homologue du Congo dans la recherche des solutions aux différentes crises sur le continent.
Le Président N’GUESSO a également félicité le Président du Faso, le gouvernement et le peuple burkinabè pour la « consolidation de la démocratie, la relance économique et les efforts de développement ». Il a réitéré la « solidarité du peuple congolais au peuple frère du Burkina Faso, suite aux attaques terroristes dont il a été victime ».
Au plan régional, les deux chefs d’Etat ont « exprimé leur préoccupation face aux situations de crise en Afrique, notamment au Burundi, en Libye, au Mali, en République Démocratique du Congo et au Soudan ». Ils ont exhorté les différentes parties à « privilégier le dialogue comme seul moyen de résolution de leurs différends ».
Et au plan international, les deux chefs d’Etat ont « fermement condamné » le terrorisme sous toutes ses formes, ainsi que la montée de l’extrémisme violent. Ils ont « exprimé leur solidarité aux peuples victimes des actes de terrorisme et de l’extrémisme violent et réaffirmé leur engagement à lutter contre ces fléaux qui menacent la paix et la sécurité internationales et qui hypothèquent les efforts de développement », explique le communiqué final.
Au terme de sa visite, le Président du Faso a remercié le Président de la République du Congo pour l’accueil chaleureux et fraternel qui lui a été réservé. Il a adressé une invitation à son homologue congolais pour une visite d’amitié et de travail au Burkina Faso. L’invitation a été acceptée et la date sera fixée par voie diplomatique.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :