mercredi, 17 juillet 2019

A 16 ans, une élève se livre clandestinement à la prostitution pour vivre

A 16 ans, une élève se livre clandestinement à la prostitution pour vivre

Malgré son jeune âge, l’écolière n’a pas froid aux yeux. Elle n’y va pas par quatre chemins, elle va droit au but : «la passe est à 5000 FCfa, ça peut se négocier. Soit nous allons chez toi, soit quelque part», dit-elle.

Pour Adji, il faut subvenir à ses besoins, et venir en aide aux parents. «Nous devons manger et nous habiller. Que devons-nous faire, selon vous ?», s’interroge-t-elle

Ses parents sont au courant de son travail, ils ne la dissuadent pas. Personne ne s’y oppose. Car, c’est grâce à ce « travail » qu’elle règle les problèmes de sa famille. «L’essentiel, dit-elle, est de ne pas voler ou mendier». Chez Adji, chaque membre de la famille doit contribuer, et peu importe la provenance de l’argent.

One comment

  1. l’Afrique ne peut pas évoluer tant qu’il ya la présence des occidentaux

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :