vendredi, 22 mars 2019

Attaques de Ouaga et de Grand Bassam: Dix suspects dont trois sérieux aux arrêts

Dix personnes dont trois suspects sérieux impliquées dans les attaques terroristes de Ouagadougou et de Grand Bassam (Côte d’Ivoire), ont été arrêtés au Burkina Faso, alors que six autres sont toujours activement recherchés, a annoncé jeudi le ministre en charge de la Sécurité Simon Compaoré.12622334_992821857452267_1642785215838285617_o

 

Au départ, «49 personnes de plusieurs nationalités dont 3 femmes avaient été arrêtées. Après des investigations poussées 39 ont été relaxées. Mais 10 ont été retenues dont 3 présentent un intérêt particulier dans le cadre des attaques de Ouagadougou et de Grand Bassam (Côte d’Ivoire)», a affirmé jeudi Simon Compaoré lors d’un point de presse.

Il a précisé que six personnes en lien avec l’attaque de Ouagadougou dont les noms sont connus des services de sécurité, sont encore activement recherchés.

En rappel, 32 personnes ont été tuées le 15 janvier 2016 lors d’attentats terroristes perpétrés à Ouagadougou (au café restaurant Cappuccino) et à Djibo contre une patrouille de la gendarmerie.

Le 13 mars 2016, ce sont 19 personnes qui ont été tuées à Grand-Bassam en Côte d’Ivoire, lors d’une attaque revendiquée par le même groupe terroriste AQMI.

Agence d’Information du Burkina

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :