Baltimore : viré pour avoir regardé du porno au travail

Tous les jours pour le voleur, un seul jour pour le propriétaire.

porno au bouloCe dicton cadre bien avec le cas de cet adepte des films x. Lui qui passait son temps à regarder des films pornographiques au boulot. Son employeur, ayant reçu une lettre anonyme faisant part de ce à quoi s’adonnait l’employé à ses heures de travail a fait installer un logiciel de surveillance sur la machine de son employé à l’insu de ce dernier. Comme à son habitude, il ne s’est pas fait prier pour visionner des films x. Les statistiques du logiciel ont ressorti 39 heures (dont 6h46 minutes en un jour) de visionnage de pornos sur ses 82 heures de travail.

Ahuri, la décision de son employeur ne s’est pas fait attendre. Il a été viré illico presto. L’employeur a tenu à préciser que le genre de film qu’il regardait n’a rien à avoir avec le renvoi, c’est plutôt le fait qu’il ait utilisé ses heures de travail pour faire autre chose : « cela aurait été identique s’il avait été question de sport ». C’est sûr qu’il aura tout le temps maintenant de s’adonner à son activité favorite.

Article de nanda@gbich.com du 15-12-2015 15:08:11 | Vue 297 fois

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :