Burkina: Grève des magistrats suivi à plus de 98%



Ce communiqué dresse le bilan du premier jour de la grève lancée par l’intersyndical des magistrats sur toute l’étendue du territoire national.

Grève-des-greffiers1« Le Comité intersyndical des magistrats, après avoir fait le point dans toutes les juridictions du Burkina Faso et dans les administrations publiques employant des magistrats, note avec satisfaction les taux suivants au titre du respect du mot d’ordre de grève en cours pour la première journée :

Rejoint nous sur Facebook

I)- DANS LES TRIBUNAUX :
     1)- du ressort de la Cour d’appel de Ouagadougou : 100%
     2)- du ressort de la Cour d’appel de Bobo-Dioulasso : 100%

II)- DANS LES COURS D’APPEL :
      1)- Cour d’appel de Ouagadougou: 98% (une seule personne s’étant présentée au bureau)
      2)- Cour d’appel de Bobo-Dioulasso : 100%

III)- DANS LES HAUTES JURIDICTIONS
      1)- Cour de cassation : 98% (une seule personne s’étant présentée au bureau)
      2)- Conseil d’Etat : 100%

IV)- AU MINISTERE : 100% (exception faite du Ministre, de la Directrice de cabinet et du Secrétaire Général)

La lecture qu’il faut avoir du bilan de cette première journée, c’est que les magistrats, parlant par leurs responsables syndicaux, n’ont pas entendu faire un simple jeu de mots lorsque dans une de leurs correspondances antérieures,  ils ont indiqué que la limite tolérable avait été franchie à leur égard.  

Le comité intersyndical voudrait saluer la détermination, l’engagement et la responsabilité des magistrats dans cette lutte pour une indépendance véritable de la magistrature. Il les invite à rester vigilants et à se référer à lui en cas de besoin. »

Ouagadougou le 24 février 2016  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :