dimanche, 21 juillet 2019

Burkina: L’ex-otage australienne Mde Elliot est arrivée à Ouagadougou

L’ex-otage australienne, Jocelyn Eliott, 84 ans, enlevée en mi-janvier au nord du Burkina Faso avec son époux Arthur Kenneth par le groupe Al-Mourabitoune, est arrivée lundi matin à Ouagadougou

Mme  Eliote es libereMme Eliot est arrivée ce lundi à 7 h 20 mn (heure locale et GMT) à Ouagadougou, la capitale burkinabè, à bord de l’avion présidentiel nigérien, en compagnie de la ministre nigérienne des Affaires étrangères, Mme Achatou Kané Boulam. Mme Eliott et la délégation nigérienne se sont rendues à la présidence du Faso où elles ont été reçues par le président burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré.

Sa libération a été annoncée samedi par le président nigérien Mahamoudou Issoufou. Le groupe Al-Mourabitoune, affilié à Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), avait revendiqué l’enlèvement intervenu le 15 janvier dernier, de Arthur Kenneth et de Jocelyn Eliot. Dans le document de revendication, le groupe annonçait la libération prochaine sans condition de l’épouse, conditionnant la relaxation  du médecin australien à la libération de combattants djihadistes.

Le couple d’humanitaires vivaient dans la ville de Djibo, près de Baraboulé, depuis 1972, où ils soignaient les populations locales. Leur enlèvement a provoqué une vive émotion dans la région du nord, l’un des plus pauvres du Burkina Faso, qui fait frontière avec le Mali et le Niger. Plusieurs centaines d’élèves des établissements secondaires de la ville de Djibo (Nord) ont manifesté contre cet acte terroriste. Une page Facebook a été créée en guise de soutien au couple.

Vendredi 15 janvier, date de leur enlèvement, une vingtaine d’individus armés avaient  attaqué, plus tôt dans l’après-midi, une patrouille des forces de sécurité, faisant deux morts, un gendarme et un civil. Le même soir, aux environs de 19h 40mn (locales et GMT), la capitale, Ouagadougou, était la cible d’une attaque terroriste qui a fait 30 morts.

Agence d’Information du Burkina

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :