vendredi, 19 juillet 2019

Cameroun: Gaëlle Enganamouit déjà sur les traces de Samuel Eto'o

La CAN (coupe d’Afrique des Nations) féminine pointe à l’horizon et les joueuses camerounaises se préparent déjà pour faire bonne figure lors de cette compétition, surtout lorsqu’on sait que c’est le Cameroun qui est le pays organisateur.

13700084_1974640329428939_5482174761217790924_n-702x336

Parmi les joueuses Camerounaises les plus en vue, figure en bonne place l’attaquante Gaël Enganamouit. Certains observateurs misent énormément sur cette internationale Camerounaise.Pour ses fans, Enganamouit est déjà en train de suivre les traces de Samuel Eto’o. D’ici cinq ans, elle pourra être appelée la « samuel Eto’o » du football féminin camerounais. En effet, cette attaquante va de succès en succès, tant sur le plan collectif, qu’individuel: révélation du Mondial féminin 2015 au Canada, première Camerounaise à remporter le Ballon d’Or africain de football, championne de Suède de football 2015, Gaëlle Enganamouit est aujourd’hui l’incarnation de cette jeunesse qui rêve de devenir aussi talentueuse dans le football féminin.

1

Rappelons que depuis le début de la saison 2016, celle qui ambitionne devenir la Samuel Eto’o du football féminin est sociétaire de Malmö Fc, club de première division, champion de suède de football féminin en 2015. Elle a intégré le club de la ville natale d’Ibrahimovic, ce géant du football deux fois meilleur buteur du championnat français et évoluant actuellement à Manchester United.Pour la saison 2016, Enganamouit a déjà 6 buts à son actif. Âgée de 23 ans, elle est la benjamine d’une fratrie de 9 enfants. Elle débute sa carrière dans le Tonnerre Kalara Club (Tkc), en 2004 alors qu’elle n’a que 13 ans. Elle évoluera ensuite pendant deux ans (de 2011 à 2013) à Spartak Subotica, un club serbe avant un passage à Lorema Fc pour intégrer finalement Eskilstuna United Dff en 2014. De ses brillantes performances, l’on a encore en mémoire le triplé que le dossard 17 a réalisé lors du match Cameroun-équateur, dans le cadre du Mondial 2015. Visiblement, la jeune attaquante est déjà en train de suivre les pas de son grand frère Samuel Eto’o.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :