vendredi, 23 août 2019

Cameroun: triste fin pour une dame qui s’était rendue à une séance de prière de délivrance


Depuis les premières heures de la matinée, le corps de Madame Fania Henriette repose à la morgue de l’hôpital Tergal. D’après nos confrères de la radio Equinox, madame Fania Henriette s’était rendue dans une église de réveil pour une séance de prière de délivrance au quartier New-Ton aéroport.
Notre source indique que le pasteur de cette église de réveil avait promis à cette dame de la délivrer des maladies de l’hypertension et du diabète dont elle souffrait.

Le prétendu pasteur aurait aspergé des produits fortement douteux sur madame Fania Henriette. Cette dernière aurait constaté que son état de santé se dégradait avec une célérité inquiétante. Pris de panique, le pasteur fera le tour des hôpitaux de la ville de Douala pour qu’on puisse administrer des soins à la dame. Les multiples tours auraient commencé aux environs de 19h et c’est autour de 23h que le pasteur ayant constaté que la situation était de plus en plus inquiétante, va décider de contacter la famille de la dame. Il commencera par contacter les enfants de la dame tout en évitant de contacter le mari.
C’est vers 23h et quelques minutes que la dame rendra l’âme sans avoir été délivrée du diabète et de l’hypertension comme le pasteur le lui avait promis. Monsieur Fania ayant appris ce qui s’est passé, a immédiatement alerté la police qui s’est rendu sur les lieux. Les éléments de la police ont procédé à l’interpellation du pasteur. Ce dernier médite sur son sort dans l’une des cellules de la police judiciaire en attendant qu’il soit présenté au procureur de la République.
Aux dernières nouvelles, une plainte a été déposée par Monsieur Fania, le mari de la défunte. L’homme se pose bien la question de savoir ce qui s’est réellement passé entre 19h et 23h pour qu’on en arrive au décès de sa femme? Pour Monsieur Fania, sa femme a été victime d’un lavage de cerveau orchestré par ce pasteur, ce qui explique son décès.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :