mardi, 23 juillet 2019

Cameroun : Un militaire tue son ex-fiancée après une rupture douloureuse

C’est dans la Lékié plus précisément à Nkometou, que l’irréparable s’est produit, car la jeune Popina Lemana a trouvé la mort aux urgences de l’hôpital central de Yaoundé, alors que les médecins tentaient vainement de la sauver.1-9-702x336

Le présumé meurtrier qui n’est autre qu’un jeune militaire du coin n’a pas digéré la rupture. Les deux tourtereaux étaient en couple depuis un long moment. Selon les témoins du drame, le jeune militaire s’est présenté très tard dans la nuit du mercredi 30 mars au domicile familial de sa copine, armé d’un couteau. L’oncle de Popina témoigne qu’ « il s’est rendu chez ma petite sœur très tard dans la soirée dans le but de résoudre ses problèmes avec ma nièce Popina».

Mais, les négociations ont vite pris une autre tournure lorsque la jeune fille de 19 ans éconduit l’homme qu’elle considère désormais comme son ex-fiancé. Elle avait souvent expliqué ses raisons à sa famille :

« elle nous avait rapporté dernièrement que son fiancé était de plus en plus violent avec elle, qu’il la bastonnait et la rouait de coups régulièrement. Qu’elle ne pensait plus pouvoir se marier avec lui et entendait sérieusement mettre un terme à leur relation ».

Le jeune militaire est entré dans une rage folle après échec du dialogue de réconciliation et a commencé à s’en prendre à tout le monde. Il a d’abord poignardé son ex-fiancée. Puis, il est retourné chez lui s’armer d’une machette et revenir chez son ex-fiancée, .

Malheureusement, en arrivant au Centre des urgences, la jeune Popina s’était déjà presque vidée de son sang et n’a pas survécu à ses graves blessures. Les médecins ont constaté plusieurs blessures à la tête causées par des coups de machettes, le long du corps et au niveau des membres. Sa maman, Alphonsine Lemana Mbassi quant à elle a survécu et a été admise en soins intensifs, suite à ses multiples coups de poignards et de machette. La dépouille de Popina Lemana a été déposée à la morgue de l’hôpital central de Yaoundé.

Qu’en pensez-vous ?<

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :