dimanche, 18 août 2019

Cameroun : une autorité administrative interdit la chanson « coller la petite »

Hier, le préfet de la Mifi, le département qui abrite la ville de Bafoussam, la capitale régionale de l’Ouest, a interdit, la chanson «Coller la Petite » de l’artiste camerounais Franko.
coller la petite
D’après la teneur de l’arrêté préfectoral, cette chanson « est interdit sur l’ensemble du département de la Mifi, à compter de la date de signature du présent arrêté, la vente, la promotion, la diffusion de l’œuvre musicale de l’artiste Franko, auteur de la chanson «Coller la Petite « .

L’autorité administrative ne motive pas sa décision mais menace de «sanctions», tout contrevenant et invite les sous-préfets et les différentes forces de sécurité, de son unité de commandement, à veiller à « l’application stricte » de son arrêté, dans les espaces publics.

La chanson «Coller la petite » est considérée par de nombreux mélomanes camerounais comme «véhiculant un message pervers auprès de la jeunesse ». D’autres s’interrogent sur l’efficacité d’une telle mesure au moment où la chanson «Coller la petite », est disponible sur internet et diffusée par des télévisions locales et étrangères qui arrosent le département de la Mifi.

« C’est absurde une telle décision, à un moment où le disque est presque planétaire. Nous l’écoutons dans nos véhicules, sur internet, et même sur les chaines de télévisions étrangères. Le préfet ne va pas venir contrôler chez moi ou dans ma voiture, pour savoir si ma famille et moi, nous l’écoutons en dehors des espaces publics », lance, l’air courroucé, Y. Kamtchueng, un conducteur de taxi. Quelques spécialistes reprochent à certains artistes locaux, de faire la part belle aux obscénités dans leurs chansons.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :