mardi, 16 juillet 2019

Comment faire l’amour avec un gros “machin”

On dit souvent que la taille du sexe ce n’est pas trop important pour donner du plaisir, il faut surtout savoir l’utiliser. C’est vrai, mais, quand on a un gros «engin», long, large ou les deux à la fois, ça peut effrayer la plus téméraire des femmes.
African American couple eating piece of fruit
Eh oui ! Etre pourvu par la nature est un avantage qu’ont certains hommes, mais ça peut devenir très vite un vrai inconvénient. «Lorsque nous nous sommes rendus à l’hôtel et que mon nouveau gars a commencé à se déshabiller, je suis restée bouche bée. Je ne faisais que regarder ce qu’il avait dans le caleçon en me disant « ça là, ça va rentrer où ? ». Dès qu’il est entré dans la douche pour se rafraîchir un peu avant qu’on ne passe à l’acte, je n’ai pas demandé mon reste. J’ai pris mes affaires et je suis partie de là». Ces propos sont ceux d’une lectrice qui a presqu’été traumatisée à la vue du sexe de son partenaire. Et pourtant, elle l’aimait bien, mais comme on dit «amusement où on applaudit là, moustique n’aime pas ça». Devant le danger, autant ne pas courir de risque. Bref, contrairement à ce que de nombreux hommes croient, un gros pénis, ça fait fuir bon nombre de femmes et même celles qui ont déjà accouché, une ou plusieurs fois.  «Un truc qui entre et un autre qui sort, ce n’est pas pareil, nous dit, l’une d’entre elles. Même si le vagin est du genre élastique, il lui arrive de ne pas supporter un pénis trop grand ou trop large». Du coup, les hommes trop gâtés par la nature ne sont pas forcément les plus heureux puisqu’il leur arrive souvent de perdre «des marchés» en ne trouvant pas chaussure à leurs pieds.
De nombreuses femmes rêvent de sexes bien dimensionnés, mais présentez leur un sexe «hors norme» et vous verrez comment elles fuiront ou se déroberont à vos câlins après avoir goûté ne serait-ce qu’une fois votre «torpille». Bon, il y en a (elles sont rares quand même) qui s’adaptent, mais ce n’est pas évident.  En plus, si vous ne savez pas vous servir, messieurs de votre «affaire», la rumeur va vite vous désigner dans la ville comme un «tueur de vagin». Et savoir se servir de son sexe commence par les préliminaires.

Prenez le temps de la mettre en condition  

Si vous faites en érection plus de 21 cm, l’alerte peut être donnée à votre sujet. Mais les choses ne sont pas catastrophiques si vous commencez à prendre de bonnes habitudes.  Déjà, vous vous connaissez, vous savez que votre sexe est «bien formé». Même vos amis (au masculin) vous l’ont déjà dit «C’est un serpent que tu élèves ou quoi ?».Bref, vous avez conscience de ce que vous portez dans le caleçon, alors, allons-y doucement, même si nous sommes pressés. Prenez le temps de caresser votre partenaire pour qu’elle mouille bien et que son sexe se distende, s’écarte au maximum pour recevoir votre pénis.
En tant normal, on le recommande alors en ce qui vous concerne, la recommandation est triplée. N’hésitez pas à l’embrasser, à lui dire des mots doux, à la faire rêver, à toucher ses zones érogènes, une dizaine de minutes voir plus. Prenez votre temps, si vous voulez aboutir. On ne se jette pas sur une femme sans aucune préparation surtout si le truc est balèze quoi.

Utilisez des lubrifiants 

Même si vous pensez l’avoir mis à l’aise, utilisez des lubrifiants. Le coup de la salive «pfff pfff» sur les doigts pour mouiller en bas, laissez tomber. Ça ne vous apportera que des ennuis. Optez pour un bon lubrifiant à l’eau et abusez-en s’il le faut. L’essentiel est que le coin soit bien mouillé. Le vagin s’adapte au pénis qui le pénètre, mais parfois, il faut l’aider aussi un peu.

Source : Top Visages

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :