Côte d'ivoire: il harcelait sa victime avec des sms à caractère p*rnographique

La Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC) vient de mettre la main sur un individu qui harcelait s*xuellement une dame. Pour l’heure, les responsables de la PLCC, n’ont pas souhaité révéler l’identité de la dame pour des raisons sécuritaires.

pix_1476717829e152349_1-702x336

L’homme en question se fait appeler Léon Douo. Il passait la grande partie de son temps à envoyer des messages à caractère p*rnographique à une dame, par voie téléphonique.ubissant sans arrêt le stress et la pression qui lui venaient de son bourreau Léon Douo, la dame a décidé de contacter la Direction de l’Informatique et des Traces Technologiques (DITT) pour pouvoir mettre la main sur cet homme qui, visiblement devrait être atteint de quelques troubles de comportement.

A la suite des investigations du Laboratoire de Criminalistique Numérique (LCN) de la DITT, il a été découvert que l’émetteur des multiples messages à caractère p*rnographique n’est autre que Léon Douo. Après l’avoir identifié, la Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC) a organisé une chasse à l’homme en vue de son interpellation. Sans grande peine, Léon Douo a été interpellé. L’audit des éléments de preuves a réussi à rassembler plusieurs messages obscènes et dégradants à connotation s*xuelle, venant de Léon Douo et envoyés à Dame X.

Ce que La Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC) n’arrive pas à comprendre, ce sont les motivations de Léon Douo. Qu’est ce qui pouvait bien motiver cet homme à harceler cette dame en lui envoyant régulièrement des messages à caractère p*rnographique? Pour certains observateurs, Léon Douo aurait un énorme handicap sur sa santé mental, car  »un homme normal ne peut pas se conduire d’une façon aussi immorale ».Aux dernières nouvelles, Léon Douo qui a reconnu les faits qui lui sont reprochés, a avoué avoir eu le numéro de sa victime via internet. Il a été déféré devant les autorités compétentes, pour harcèlement s*xuel et injures au téléphone.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :