mercredi, 24 avril 2019

Découvrez la très bonne avancée constitutionnelle au Burkina Faso

Il y a quelques jours, les députés du Conseil national de transition (CNT) ont révisé la Constitution burkinabè. Parmi les grands changements : le verrouillage de l’article 37 portant sur le nombre de mandats présidentiels.
Kafando Burkina
D’après le site jeuneafrique.com, les députés ont voté une nouvelle loi qui stipule que tout président de la République au Burkina Faso ne pourra exercer que 2 mandats. L’article précise par ailleurs qu’ « en aucun cas, nul ne peut exercer plus de deux mandats de Président du Faso consécutivement ou par intermittence ».

Et pour éviter toute velléité de prolongation en cas de trouble institutionnel, l’article 37 est également placé sous le giron de l’article 165, qui dispose qu’ « aucune procédure de révision ne peut être engagée ni poursuivie en cas de vacance du pouvoir, pendant la durée de l’État de siège ou de l’État d’urgence et lorsqu’il est porté atteinte à l’intégrité du territoire national ».
Le CNT a également décidé de la fin du Sénat. Une institution fustigée par une partie de l’opposition burkinabè, notamment en raison de son coût.
Afripeople qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :