samedi, 21 avril 2018

Emmanuel Macron répond à ceux qui n’ont pas aimé ses propos au président Burkinabè


Dans un entretien qu’il a accordé aux journalistes de France24 et de RFI, mercredi 29 novembre, le président français Emmanuel Macron est revenu sur sa réponse à cette jeune étudiante burkinabè qui l’avait interpellé sur le fait qu’on venait d’inaugurer une centrale solaire mais la Climatisation ne fonctionnait pas dans cet amphithéâtre de l’université. Face à cette question, Emmanuel Macron a répondu à l’étudiante en lui faisant savoir que ce travail relevait du président Kaboré.

Emmanuel Macron a jugé « ridicule » mercredi soir la polémique à propos de sa boutade visant son homologue burkinabè, soulignant qu’il serait « étrange de considérer qu’on ne peut pas faire d’humour avec un dirigeant africain ».

« Mais je ne veux pas m’occuper de l’électricité dans les universités au Burkina Faso, c’est le travail du président!« , avait-il répondu en désignant Roch Marc Christian Kaboré.

Quelques secondes après, le président Burkinabè s’était levé de son fauteuil et s’était dirigé vers la porte de sortie de l’amphithéâtre. Ce qui avait poussé Emmanuel Macron à en rajouter une couche: »le président s’en va arranger la climatisation ».

Plusieurs observateurs avaient jugé ces propos de très déplacés surtout envers un président. Ils étaient même assimilés à une forme d’humiliation. C’est compte tenu de l’ampleur de cette affaire et surtout au regard des jugements fâcheux exprimés par plusieurs Africains, qu’Emmanuel Macron a bien voulu répondre que c’était de l’humour. Il en a d’ailleurs l’habitude d’en faire avec d’autres homologues. Pour le président français il n’y a pas de mal à plaisanter avec un président africain. D’ailleurs il en a l’habitude avec Roch Marc Kaboré, selon lui.

Mais la question qu’on se pose c’est de savoir si le lieu était-il bien indiqué? A ce moment, ce n’était ni le lieu ni le moment de plaisanter. Quels sont les présidents à qui Emmanuel Macron s’adressent souvent de cette façon en public

Laisser un commentaire