mercredi, 16 octobre 2019

Furie : Il décapite une femme à la machette avant d’être tué à son tour

Aboulou Koudaraman, 32 ans, vendeuse de poissons frais, a été décapitée à la machette le 30 janvier à Pascalkro, un campement située à environ 105 km d’Alépé, dans la sous-préfecture d’Aboisso-Comoé. voleur-menotSon meurtrier, Wabougou Philippe, planteur âgé de 35 ans, a été à son tour abattu avec un fusil.

 

Selon les informations recueillies auprès des témoins le 5 février, Wabougou Philippe était devenu, depuis quelques jours, très agressif. A plusieurs sur-le-champ. Cette triste nouvelle a fait rapidement le tour reprises, il a menacé son entourage de mort.

 

Le jour des faits, il a tendu une embuscade sur une voie qui mène aux champs. Il a d’abord agressé Teky Johson qui partait voir ses nasses. Fort heureusement, celui-ci a pu se défaire de son agresseur. Wabougou a ensuite attaqué à coups de marteau et de machette Aboulou Koudaraman qui se rendait au bord de la Bia pour y acheter du poisson.

 

Les coups ont été tellement violents que la victime a rendu l’âme de nombreux campements. Wabougou Philippe, devenu entre-temps très agressif n’a pu être maîtrisé. C’est alors que Koua Thomson, un autre jeune, se saisit d’un fusil de type calibre 12 et ouvre le feu sur lui. En route pour l’hôpital de Bonoua, Philippe a rendu à son tour l’âme. Koua Thomson a été mis aux arrêts par la brigade de gendarmerie d’Alépé.

 

Boni Amlaman
Correspondant Local
Fraternité Matin

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :