mardi, 23 juillet 2019

Guiglo, le voleur de maïs forcé à le manger frais

Guiglo, le voleur de maïs forcé à le manger frais
Un homme a passé un mauvais quart d’heure dans un champ de maïs, le mardi 25 août dernier, à Guiglo. Cet homme dont on ignore l’identité, a été surpris en flagrant délit de vol de maïs. Sa sentence, il était loin de l’imaginer. Non seulement les villageois ont attaché des tas d’épis de maïs sur son cou, mais en plus, ils l’ont forcé à le « déguster » frais. Pourtant, le voleur n’a même pas assez de dents devant.

Malgré les supplications du voleur, les villageois n’ont eu aucune pitié pour lui. Vu que lui-même n’a pas eu pitié du propriétaire et ses épis de maïs. Mais et si c’était l’argent qu’il avait volé ? Ils allaient le forcer à manger ça, à avancer ou à dépenser ? Je ne cesse de me poser la question.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :