Guinée: Découvrez l'histoire de ce mendiant non-voyant qui a réussi à construire sa propre maison

râce à la mendicité, Alhassane Bah, un jeune peuhl de la Guinée, a su gérer les fonds collectés, au lieu de les dilapider comme en font beaucoup d’autres. Son économie lui a permis d’acheter un terrain et au finish, construire sa propre maison. Le sieur Alhassane Bah est un mendiant particulierCeux qui connaissent Alhassane Bah, savent que, sa vie ne dépend que de la mendicité nuit et jour. Seulement beaucoup ne savent pas qu’il avait ce magnifique rêve dans sa vie, en faisant ce métier de mendiant.

mendiant-702x336

L’intéressé, un non-voyant est arrivé à prouver que, lorsque les gens de bonne volonté t’offrent leur charité, l’important, c’est d’en faire bon usage. Avec l’argent issu de sa mendicité, il a acquis un terrain sur lequel il a construit une maison où il vit avec sa famille.

Résultat de recherche d'images pour "mendiants, afrique,"

En racontant sa vie à nos confrères d’aminata.com, Alhassane Bah relate :« A mon arrivée, la ville était généreuse envers les invalides et je nourrissais le rêve de vivre de ma sueur mais mon état m’a empêché. Dans la foulée 5 mois après, ma famille m’a trouvé une compagne et certaines mauvaises langues ont commencé à la monter contre moi, j’ai dû m’exiler à Pita (une préfecture de la Guinée ndlr) où j’ai passé 9 mois. A mon retour, il m’arrivait d’engranger entre 50 et 70000. Avant l’arrivée d’Alpha Condé (l’actuel président guinéen ndlr), les mendiants s’en sortaient et comme je n’avais aucun vice, j’ai pu mettre de l’argent en épargne et avec j’ai acheté une parcelle à Donghol Sallya (périphérie Est de la ville:NDLR), j’y ai construit et j’y vis avec mes quatre enfants», confie t-il

Dans une confidence à aminata.com, Alhassane Bah a déploré le comportement de certains des mendiants. Ceux-ci, expliquent Alhassane Bah, « détournent l’esprit de leurs enfants en leur inculquant la culture de vivre de subsides et de charité au détriment d’une enfance normale ».Il a fustigé aussi le comportement de certains valides qui, pour de gain facile, se transforment en mendiant. Alors qu’ils devaient apprendre un métier afin de subvenir à leur quotidien.

Yao Junior L

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire