mercredi, 26 juin 2019

Guinée-Equatoriale : Retour sur les deux joueuses accusées d’être de sexe masculin

L’affaire date de 2010 mais elle ne cesse de tourmenter les esprits des officiels du football. Si ce sport roi a été longtemps considéré comme une affaire de sexe masculin, les femmes s’y impliquent de plus en plus. Dans le championnat français, une femme s’est même illustrée comme entraineur principale.capture-decran-2016-11-02-a-10-37-51-702x336

Mais ce qui s’est passé cette année, a attiré l’attention sur le genre des personnes qui participent aux différents championnats féminins de football. Deux joueuses de l’équipe nationale de Guinée Equatoriale à savoir les sœurs Salimata et Bilguisa Simpore ; avaient été accusées d’être du sexe masculin.La performance de ces deux sœurs sur le terrain levait déjà un peu le doute. Au regard de leur physique rien que sur le faciès et même sur la poitrine, envenimait encore plus le doute. Il a fallu que la capitaine de l’équipe du Ghana accuse ouvertement les deux joueuses pour que ça devienne une affaire prise au sérieux. A la fois par les différentes fédérations comme par les médias.

soc_a_simpore_300

La ghanéenne affirmait : « Quand il y a un contact physique, tu sais que ce sont des hommes. Nous ne les accusons pas parce que nous avons perdu le match. Nous pensons que l’Organisation doit prendre des mesures parce que cela affecte le football africain ».

simpore

La fédération Equato-guinéenne avait tout de suite réagi en écartant les deux sœurs. A qui elle doit les titres de championne d’Afrique 2008, et vice championne d’Afrique en 2010.L’Equipe de Guinée-Equatoriale a toujours été accusée d’avoir des hommes dans ses rangs. Mais jusqu’ici, cette affaire a été classé sans suite. A la veille de la CAN féminine qui aura lieu au Cameroun.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :