Guinée : Malado Kaba, nouvelle ministre de l’Economie et des Finances

Affranchi du complexe du genre, le président Condé a fait confiance aux femmes en leur octroyant des portefeuilles de haut vol tels que les Affaires Etrangères (Mme Makalé Camara), l’Economie et les Finances (Mme Malado Kaba), Plan et Coopération Internationale (Mme Kanny Diallo), Agriculture (Mme Jacqueline Marthe Sultan) ainsi que celui des Travaux Publics (Mme Oumou Camara). Toutes ces personnalités nommées ont une expérience avérée dans leurs domaines d’activités respectifs et ont la lourde tâche de conduire la Guinée vers le développement. Zoom sur madame Malado Kaba.

Malado Kaba, 44 ans, est l’une des figures emblématiques du nouveau gouvernement qui donne la priorité à la compétence et à l’action afin de soutenir la création d’emplois et la reprise économique en Guinée.

Avec 18 ans d’expérience professionnelle au sein d’institutions et d’organisations internationales de référence, Malado Kaba est une experte en macro-économie et en finances publiques, ainsi qu’une administratrice de projets confirmée, notamment dans la mise en œuvre de programme de réformes du secteur public.

Elle incarne aussi la nouvelle génération de cadres guinéens hautement qualifiés des pouvoirs publics et du secteur privé, qui ont été formés à l’étranger et ont exercé dans des structures internationales, en Europe, en Afrique ou aux Etats-Unis, avant de revenir en Guinée pour contribuer activement au développement du pays.

 

Après un DESS en économie du développement obtenu en 1994 à Paris-Ouest Nanterre la Défense, Malado Kaba a effectué un stage au ministère de la Coopération en France, dans le Département des Appuis Economiques et Financiers. En 1996, elle a rejoint le ministère de l’Economie, des Finances et du Plan de la République de Guinée et n’a cessé de se consacrer aux questions de développement.

Conseillère attachée au cabinet du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan de la République de Guinée de 1996 à 1999, elle a notamment travaillé sur l’analyse macroéconomique et le suivi mensuel de l’exécution des dépenses publiques, et les rapports de synthèse pour le conseil des ministres. Elle a été chargée du suivi du cadre de dépenses à moyen terme et d’un projet de renforcement des capacités, des relations avec la Banque africaine de développement (BAD) et la Banque mondiale, ainsi que du Suivi de la gestion de la dette.

Nommée ministre de l’économie et des finances, Malado Kaba a la lourde responsabilité de booster l’économie de son pays. Bonne chance donc chère Madame!

 

Yolande Jakin

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :