jeudi, 18 juillet 2019

J’ai peur de souffrir à nouveau

Chère Stéphie,

Je suis une femme très sensible et en matière d’amour, je ne sais pas tricher. Quand j’aime, je suis entière, je fais tout pour montrer mon amour, mais je tombe toujours sur des personnes qui me font du mal et me découragent.

J’avais décidé de ne plus avoir de relation, mais j’ai fini par tomber amoureuse d’un homme rencontré sur le Net grâce à une cousine. Il vit au Canada et moi en Côte d’Ivoire. Nous nous sommes vus seulement en photo. Il m’appelle tous les jours, on fait souvent l’amour au téléphone et cela depuis le mois de Février. Il est père de deux enfants et séparé de leur mère qui vit dans un autre pays. Là, il a fait venir sa fille chez moi pour les vacances afin que nous fassions connaissance et il sera là à la rentrée des classes pour se présenter à mes parents et régler les détails  pour notre mariage. Mais, j’ai peur que ça se termine comme les autres histoires d’amour que j’ai vécues. J’ai peur de tout donner encore et de me retrouver à zéro s’il me quitte. J’ai peur qu’il ne voit pas en moi celle qu’il a cru trouver. J’ai besoin de tes conseils pour le garder.

NB : J’ai 33 ans, je n’ai pas d’enfant, je suis financièrement indépendante et lui, il a 40 ans.

Sarah B

Sarah,

Qui commence à aimer doit se préparer à souffrir car l’amour n’est pas un plan d’eau tranquille. Il est comme la mer, avec ses marées hautes et basses. Avoir peur de la souffrance, c’est être sûr d’avoir des échecs partout ! Tu ne peux pas t’engager dans une affaire, aller au combat (si je peux m’exprimer ainsi) te sachant vaincue à l’avance. Non ! Faut que tu sois forte dans la tête. La vie, c’est ou ça va, ou ça ne va pas ! Mais en toute circonstance, il faut te dire que tout ce que tu vis comme expérience  te forge et te rapproche de ton but : celui de trouver le bonheur ! Et on est plus heureux d’avoir ce bonheur quand on a souffert au  lieu de l’avoir eu avec facilité !

C’est vrai, peut-être que tu en fais trop quand tu aimes, au point d’étouffer sûrement tes partenaires et c’est ce qui te crée des problèmes. Il va falloir que tu apprennes à être un peu dure. Etre romantique, aimer les chichis, c’est bien beau, mais parfois, les hommes ont besoin d’être secoués. Même si tu aimes le monsieur à la folie, il y a des moments où tu peux faire semblant de ne plus l’aimer ou te détacher pour apporter un peu de piquant. Car, l’homme, c’est comme un lion qui aime les proies difficiles. Il aime courir après ce qui est inaccessible ou qui semble lui échapper. S’il sait que tu l’aimes trop, parfois ça l’agace car il s’ennuie. L’époque années collège, c’est fini ! A 33 ans, il est temps que tu sois femme en encaissant mais en donnant aussi des

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :