mercredi, 8 juillet 2020

Jean Ping explique pourquoi les voix n’ont pas été recomptées en Côte d’Ivoire au temps de Laurent Gbagbo – AfrikMag

Dans une interview accordée à nos confrères d’œil d’Afrique, Jean Ping, le candidat malheureux, à la dernière élection présidentielle gabonaise, a apporté des précisions sur une question qui continue à faire grand bruit sur la toile : Pourquoi Jean Ping réclame-t-il le recomptage des voix et pourtant le même l’avait refusé à Laurant Gbagbo, quand il était président de la commission de l’UA ?

union_aficaine31-702x336

Dans cet entretien Ping a révélé que concernant le cas de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire, l’ONU et la Cedeao ont reconnu que son rival Alassane Ouattara avait gagné la présidentielle de 2010 et l’Union africaine dont il était le président d’alors a emboité le pas à ces institutions.«Concernant le cas Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire (il faut noter que) l’Union africaine n’est pas une institution supranationale », c’est-à-dire une organisation dont les décisions sont au-dessus des lois des Etats membres. Elle est dirigée par un chef d’Etat en exercice et « la Commission de l’UA ne fait qu’exécuter les décisions des chefs d’Etat », a déclaré M. Ping.

Concernant le processus de validation des résultats de cette présidentielle ivoirienne de 2010, Jean Ping a souligné que c’est l’ONU, qui supervisait officiellement les joutes électorales et dont les résolutions sont supranationales. A en croire ses propos l’ONU a « reconnu que c’est Ouattara qui a gagné les élections », ensuite la Cedeao, la France et « tout le monde », a-t-il révélé dans cet entretien.

L’Union africaine, « au niveau des chefs d’État a emboité le pas à la Cedeao pour reconnaître que c’est Ouattara qui a gagné les élections, à partir de là, la chose qu’il convenait de faire c’est de garantir la paix », a expliqué l’ancien président de la commission de l’UA.a-t-il expliqué.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :