vendredi, 24 mai 2019

La délégation spéciale de la chambre du Commerce reçue par le Président du Faso

La délégation spéciale de la chambre de Commerce du Burkina conduite par son président, Monsieur Birahima NACOULMA a été reçue en audience le mardi 2 août 2016 par le Président du Faso, S.E.M. Roch Marc Christian KABORE.PRESI
La délégation spéciale, mise en place à la suite de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, est venue faire au chef de l’Etat, le bilan de ses activités.
« Nous avons saisi l’occasion de cette visite de courtoisie au Président du Faso pour lui rappeler les missions qui avaient été confiées à cette délégation spéciale, à savoir, gérer la chambre de Commerce pendant cette période de Transition, relire ses textes fondamentaux et organiser de nouvelles élections consulaires. Nous avons fait part au chef de l’Etat, du travail que nous avons pu accomplir pendant toute cette période. Nous lui avons indiqué les principales réformes que nous avons introduites dans les textes et nous lui avons signifié que le processus électoral a été lancé le lundi 1er août 2016 et que les élections consulaires auront lieu le 13 novembre prochain suivies de l’installation des nouveaux organes consulaires deux semaines plus tard, c’est-à-dire le 28 novembre 2016. Naturellement, le Président du Faso nous a prodigués beaucoup de conseils et des orientations pour que la dernière phase de notre travail, c’est-à-dire le processus électoral, connaisse un dénouement satisfaisant, paisible et que les hommes d’affaires puissent choisir en toute connaissance de cause leurs représentants à la chambre consulaire », a déclaré le porte-parole de la délégation, Monsieur Adama Amba TRAORE, à l’issue de l’audience.
Monsieur TRAORE s’est félicité des acquis de la délégation spéciale de la chambre du Commerce, car les membres ont mis cette période à profit pour relire les textes de leur institution afin de lui insuffler un nouveau dynamisme. « Nous avons assuré la continuité de la vie de l’institution qu’est la chambre de commerce. Nous avons surtout procédé à une relecture des textes, notamment le statut de la chambre de commerce et son régime électoral », a-t-il précisé.
« Plusieurs nouvelles réformes ont été introduites. La première réforme est que nous avons augmenté le nombre des élus consulaires de 123 à 151 membres. Au titre de la deuxième reforme, de nouveaux acteurs vont intégrer la chambre de Commerce notamment des activités qui n’avaient pas été prises en compte dans les anciens textes, il s’agit de l’industrie minière, la médecine privée, la téléphonie privée… La troisième réforme majeure est le déploiement de la chambre de Commerce dans les différentes régions. La quatrième reforme concerne l’amélioration de la gouvernance à travers l’alternance que nous avons consacrée dans nos textes, c’est-à-dire que personne ne pourra faire plus de deux mandats dans le bureau y compris le président. Le nouveau président sera élu pour un mandat de cinq ans renouvelable une fois, il sera élu à bulletin secret et il ne doit pas avoir plus de 70 ans. La dernière réforme majeure importante est le code d’éthique et de déontologie qui sera soumis à la signature des nouveaux membres consulaires », a expliqué Monsieur Adama Amba TRAORE.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :