mercredi, 27 mars 2019

JO 2016 : ces sportifs qui ont été disqualifiés de la compétition

La semaine dernière, on vous disait quels étaient les sportifs qui allaient briller aux Jeux Olympiques de Rio ; cette fois, on s’est concentré sur ceux qui ont vu leur séjour écourté et qui n’auront pas la chance de montrer ce qu’ils valent vraiment !1712914368_B979406361Z.1_20160809231519_000_GJB7CIF65.2-0-523x294

Les Jeux Olympiques, le rêve de tous les grands sportifs. Des années de préparation pour quelques minutes de grand frisson, parfois même quelques secondes. Il n’y a donc rien de plus frustrant pour un athlète que de faire un faux départ, ou pour un judoka que de manquer de précision. Car les juges sont intransigeants : un manquement à la règle, et c’est la disqualification. Cette année à Rio, plusieurs athlètes ont déjà vu leur rêve s’envoler, à cause de fautes plus ou moins graves, plus ou moins discutables. Retour sur ces sportifs qui avaient tout pour gagner, mais qui ont vu leurs espoirs anéantis au dernier moment.

Aurélie Muller 

Lundi dernier, la nageuse française Aurélie Muller a été disqualifiée lors du 10 kilomètres en eau libre, alors qu’elle était très bien partie pour décrocher la médaille d’argent. La raison ? Elle aurait gêné l’Italienne Rachele Bruni lors du sprint final en « lui plongeant la tête sous l’eau ». Une décision jugée honteuse par la Fédération française, mais également par le directeur de l’équipe de France d’eau libre qui explique : « Aurélie a été obligée de se déporter vers la droite (…) parce que la corde du chenal est amarrée sur le boudin à l’extérieur, alors que normalement elle devrait être à l’intérieur ».

Andrew Fisher

Le sprinter jamaïcain Andrew Fisher, qui court sous les couleurs du Bahreïn, a été disqualifié du 100 mètres à cause d’un faux départ dimanche dernier. Selon lui, le bruit d’un hélicoptère qui volait juste au-dessus de sa tête l’aurait empêché de se concentrer et l’aurait donc poussé à partir trop tôt. Mouais…

andrew-fisher-disqualifie-2016
Wilhem Belocian

On reste dans le sprint avec l’athlète français Wilhem Belocian qui a été disqualifié du 110 mètres haies dimanche dernier. Un faux-départ flagrant qui ne lui permet pas de franchir le cap des séries. Regardez sa réaction très touchante :

Nacif Elias

Le judoka libanais Nacif Elias a été disqualifié dès le premier tour de la compétition. Il aurait intentionnellement donné un coup de coude à son adversaire, l’Argentin Emmanuel Lucenti. Une décision qui n’a pas du tout plu à Elias, qui refusait de quitter le tatami et qui s’est même mis à insulter Lucenti. Pas très fair play.

nacif-elias-disqualifie-2016
Nacif Elias (en blanc) et Emmanuel Lucenti

Priscilla Gneto

La judokate française Priscilla Gneto a elle aussi été disqualifiée dès le premier tour. Elle aurait touché la jambe de la Suissesse Evelyne Tschopp à deux reprises, une pratique formellement interdite au judo. Gneto a tenu à exprimer son incompréhension face à cette décision impitoyable : « Je suis triste d’avoir perdu sans comprendre. J’estime qu’à aucun moment je n’ai fait un geste contraire aux règles du judo. Mon but est de tenir mon bras loin de son pantalon. Je mets mon bras en opposition. Si je n’ai pas le droit, comment je peux faire ? »

priscilla-gneto-disqualifie-2016

Jur Vrieling et Nicola Philippaerts

Le néerlandais Jur Vrieling et le Belge Nicola Philippaerts ont tous les deux été disqualifiés lors de l’épreuve individuelle de sauts d’obstacles. Les deux cavaliers auraient abusé des éperons et de la cravache, des instruments qui servent à booster les chevaux mais qui peuvent finir par les blesser si leur utilisation est trop fréquente. Les juges ont tranché : la santé des animaux passe avant la soif de victoire !

jur-vrieling-disqualifie-2016
Jur Vrieling
nicola-philippaerts-disqualifie-2016
Nicola Philippaerts

Benoit Paire

Le tennisman français Benoit Paire a été exclu de la compétition par sa propre fédération. En cause, son comportement jugé « intolérable et inacceptable ». Le petit-ami de Shy’m n’aurait pas respecté certaines règles de vie – pas surprenant, quand on sait qu’il a un tempérament de feu. C’est tout de même triste d’en arriver là !

benoit-paire-disqualifie-2016

Fanny Deberghes, Beryl Gastaldello, Marie Wattel et Charlotte Bonnet

Les quatre relayeuses françaises du 4×100 mètres 4 nages ont été disqualifiées vendredi dernier après que l’une d’entre elles ait plongé trop tôt pour sa prise de relais – Marie Wattel avait 26 centièmes de seconde d’avance, un temps de réaction trop rapide par rapport à ce qu’impose le règlement. Ne pas confondre vitesse et précipitation…

marie-wattel-disqualifiee-2016
Marie Wattel

Miguel Duran Navia

C’est l’une des petites histoires touchantes des Jeux Olympiques de Rio. Le nageur espagnol Miguel Duran Navia, âgé de 20 ans, a commis un faux départ lors du 400 mètres nage libre, ce qui lui a valu une disqualification. Dépité, il quitte le bassin en pleurs… Mais très vite, un arbitre l’interpelle. Ce dernier a jugé bon de lui donner une seconde chance, puisqu’il estime qu’un bruit parasite aurait gêné le nageur qui a plongé trop tôt ! Finalement, Navia a pu disputer sa course. Il a fini dernier, mais au moins, il n’aura pas de regrets !

miguel-duran-navia-disqualifiee-2016

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :