mercredi, 22 mai 2019

La violence conjugale : c`est quoi au juste et comment briser le silence?

Nous avons tous une idée plus ou moins précise de ce qu’est la violence en général. Mais que savons-nous au juste de la violence conjugale? Explication…

La violence conjugale ou encore violence domestique est, au sein d’un couple, la violence exercée par un des conjoints sur l’autre. Il peut s’agir d’un phénomène circonstanciel au cours duquel un des partenaires exerce, dans le cadre d’une relation privilégiée, une domination qui s’exprime par des agressions physiques, psychologiques, sexuelles, économiques ou spirituelles qui peut parfois aller jusqu’à la mort. Cette violence a des conséquences nocives pour les victimes ainsi que pour les éventuels enfants du couple.

La violence conjugale est comparable à un crime. Généralement, ces violences se produisent toujours à l’intérieur d’une relation intime; que la relation soit présente ou passée, que les personnes demeurent ou non sous un même toit et qu’il y ait ou non des enfants.

Les violences conjugales se distinguent des conflits de couple en difficulté. Elles peuvent prendre les formes suivantes :

– Violences physiques : coups, mutilations, strangulations, meurtres…

– Violences sexuelles : viols, agressions sexuelles, proxénétisme, prostitution

– Violences verbales et psychiques : chantage, insultes, humiliation/dévalorisation, menaces, pressions, jalousie excessive, etc.

– Privations et contraintes : vol, destruction de propriété, contrainte (enfermement, séquestration, etc.), privation d’autonomie (confiscation de revenu, de véhicule), volonté d’aliénation (aliénation économique, administrative), etc.

Cadres intimes

« La plupart de ces actes sont des violences du partenaire intime », selon un rapport de l’OMS, soulignant que « dans le monde pas moins de 38% du total des meurtres de femmes sont commis par des partenaires intimes ». Le rapport estime que « presque un tiers (30%) de toutes les femmes ayant eu une relation de couple ont subi des violences physiques et/ou sexuelles de leur partenaire intime ».

Brisez le silence!

– Toute campagne de sensibilisation, comme celle organisée par les associations de lutte contre les violences faites aux femmes, est donc absolument nécessaire, ne serait-ce que pour faire éclater les cycles malsains du silence et de la violence.

– Si les victimes n’osent pas parler, les proches pourraient avoir cette audace salvatrice; ils peuvent porter plainte, diriger femme et enfants vers les services appropriés.

– Ces femmes maltraitées sont nos voisines, nos collègues, nos soeurs. Peut-être même nos filles.

Victimes de violence conjugale, osez briser le silence pendant qu’il est encore temps, au risque de ne plus pouvoir le faire. Dénoncez les auteurs de violences, afin que ceux-ci soient condamnés par la loi pour leurs actes ignobles.

 

Yolande Jakin

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :