vendredi, 19 juillet 2019

L`alloco, un plat à déguster avec modération!

Petit détour en Côte d’Ivoire pour parler de mets culinaires. Cependant, nous ne pouvons nous empêcher de faire une incursion dans la gastronomie aussi bien appréciée par les Ivoiriens que leurs hôtes. Il s’agit de l’alloco.

L’alloco,  comme il est appelé en Côte d’Ivoire, un plat dérivé de la banane plantain mûre, s’obtient après avoir frit dans de l’huile d’arachide ou l’huile rouge, des tranches bien découpées de ce vivrier.

Quand manger de l’alloco?

Ce met, prisé pour son accompagnement, se déguste de jour comme de nuit. Que ce soit dans les hôtels, les restaurants ivoiriens connus sous l’appellation de  ‘’maquis’’, les espaces dédiés   à cette nourriture ou allocodromes, ou même à domicile, ce plat est très apprécié de tous. Il est choisi comme goûter par certains ivoiriens qui ont un faible pour ce plat, d’ son nom‘’ alloco de 16h’’. L’alloco est mêmement  servi lors des rencontres amicales ou familiales,  et au cours de toutes les occasions de réjouissances.

Ainsi, vous l’avez bien compris très cher(e)s gourmets, l’alloco peut servir de goûter, de plat d’accompagnement ou pour un plat de résistance. Il peut être également consommé en plat unique.

Qu’est ce qui rend l’alloco appétissant?

Pour une bonne dégustation, l’alloco est accompagné d’un piment à la saveur bien particulière et améliorée en fonction du talent et des secrets culinaires de chaque femme.

Selon la bourse et les goûts de chacun, l’alloco se mange avec du poisson frit, du poulet grillé, braisé, rôti ou toutes sortes de viandes apprêtées de différentes manières. Il se mange aussi bien avec des œufs.

Mais attention!

L’alloco n’est pas l’allié de toutes les personnes qui désirent se mettre au régime. Car c’est aliment gras. A consommer donc avec modération.

 

Yolande Jakin

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :