dimanche, 15 septembre 2019

Le parcours spectaculaire d’Oumou Sangaré

Aussi incroyable que cela puisse paraître, il s’agit bien de Oumou Sangaré. Nous sommes au regret de vous annoncer que la talentueuse chanteuse malienne a succombé à la déplorable mode de la dépigmentation .

Oumou Sangaré

Non-contente de son sublime teint ébène, Oumou Sangaré a choisi d’adopter un rituel beauté dont elle aurait mieux fait de se passer. Adieu « joli modèle », l’interprète de 47 ans préfère s’ajouter à la liste des stars et non-stars qui se blanchissent la peau. Un phénomène qui prend une telle ampleur qu’on ne peut que se demander pourquoi ? Surtout lorsque l’on s’aperçoit que cela dénature et enlaidit totalement. Qu’on se le dise : rien n’est plus beau qu’une femme au teint naturel.

Plus qu’une non-solution esthétique et une souffrance psychologique, la décoloration est dangereuse pour la santé. Au-delà de soulever un véritable problème identitaires chez les utilisateurs, les crèmes éclaircissantes sont extrêmement dangereuses. Constituées de corticoïdes, d’hydroquinone et d’agents dépigmentant très puissants, elles entraînent des infections sévères et profondes de la peau pouvant même provoquer des cancers. L’utilisation de corticoïde peut également engendrer l’hypertension et le diabète.

Pourtant, malgré ces « warnings », ces produits toxiques se vendent de plus. Et pour cause, la société a réussi à répandre l’idée saugrenue que pour réussir, il faut avoir un teint non-foncé ou alors qu’une jolie femme noire a forcément le teint clair. Si certains d’entre nous ont l’intelligence de ne pas gober ces inepties, d’autres en sont hélas les victimes. Il est donc de notre devoir de lutter contre ces diktats en sauvant les malheureuses complexées et en valorisant les personnes assumant leur belle identité.

 

Source: negronews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :