samedi, 20 juillet 2019

Le Secrétaire général adjoint de l'ONU menace de quitter l'institution…Les raisons!

Le secrétaire général adjoint de l’ONU, Carlos Lopes, a déclaré dans les colonnes du journal ”Le Monde”, qu’il allait quitter le navire onusien. A en croire les propos de celui qui est également secrétaire exécutif de la commission pour l’Afrique, ”le franc CFA est un mécanisme démodé et même dépassé”.Cette sortie de ce grand économiste intervient alors que les ministres des finances de la zone franc doivent se réunir, vendredi 30 septembre, à Paris.

145397645991_content-351x185-1

«Il y a quelque chose qui cloche avec le franc CFA», déplore Carlos Lopes à l’AFP, avant d’annoncer son départ de l’ONU. «Aucun pays au monde ne peut avoir une politique monétaire immuable depuis trente ans», s’insurge l’économiste bissau-guinéen. Il convient de rappeler que l’espace de la zone franc abrite quelque 155 millions d’habitants et comprend 14 pays d’Afrique subsaharienne auxquels il faut ajouter l’archipel des Comores.

D’après Carlos Lopes, le franc CFA est arrimé à l’euro par un système de parité fixe. Il présente l’inconvénient de contraindre les États membres de calquer leur politique monétaire sur l’euro. Cette sortie de Lopes va-t-elle inspirer les ministres des Finances africains, vendredi à Bercy, à l’ouverture du débat ? Selon plusieurs sources, c’est peu probable, surtout lorsqu’on sait que ces ministres africains sont installés dans une sorte de servitude volontaire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :