vendredi, 19 juillet 2019

Je ne le vois pas quand je veux

Stéphie,

Je suis tombée amoureuse d’un homme que j’ai rencontré il y a quatre mois. Nous nous entendons très bien. Seulement, je ne le vois pas comme je voudrais parce que ce dernier a des activités très prenantes. Je suis souvent disponible pour lui, mais ce n’est pas son cas.

Je souligne aussi qu’il vit avec une femme qui lui a donné un enfant, cependant, ils ne sont pas encore mariés. Souvent, il me donne des rendez-vous qu’il n’honore pas et ça me fait beaucoup de peine. Mais dès qu’on se voit, j’oublie tout et je vis à fond les heures que nous passons ensemble. Je lui ai fait la remarque pour dissiper tout malentendu. Il me dit qu’il tient à moi et que c’est le plus important. Mais, il y a des moments où je suis fatiguée de vivre tout ça. J’ai besoin de mener une vie normale avec lui, est ce trop demander?

Laura

 

Laura,

Comment veux tu vivre une vie normale avec un homme qui est occupé par sa vie professionnelle et surtout familiale avec femme et enfant? Ce n’est pas possible, ma puce!

Dès l’instant où tu essaies d’entrer dans ce type de relation, tu es condamnée à en suivre le rythme. Alors ou tu peux supporter et tu restes malgré tout ou tu décides de mettre fin à ça pour avoir au moins la paix du cœur, la tranquilité au bout d’un certain temps et te laisser surtout la chance de rencontrer quelqu’un qui aura plus de temps à te consacrer..

Tu ne lui demandes pas beaucoup. C’est légitime de vouloir être souvent avec l’homme qu’on aime, mais si le choix souffre de certaines ambigüités, il est normal que tu traverses ces durs moments. Et puis, avec ce genre d’homme, il vaut mieux ne pas montrer qu’on est accroc.

Parce que si tu te plaints tout le temps, il trouvera que tu es collante, chiante et ça le fera fuir.

Tu es dans un vrai engrenage. Quand tu ne le vois pas, tu te sens mal et quand il est là, tu oublies tout. Tu penses tenir combien de temps encore?

Et contrairement à ce qu’il t’a dit, le plus important n’est pas de dire qu’il tient à toi, dans le vent comme ça. Il faut le prouver, avoir des projets communs, un plan de vie afin de construire quelque chose de durable et sortir surtout de la clandestinité.

 

Stéphie Joyce

stephiejoyce@topvisages.net

Last modified on Tuesday, 21 June 2016 06:57

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :