Ouagadougou: Découverte d’un abattoir clandestin d’ânes

 

Depuis un certain temps la peau d’âne est très prisée. Des asiatiques viennent s’en approvisionner à partir des différentes villes du Burkina.anes


Chaque jour , ce sont des centaines d’ânes qui sont abattus rien que  pour leur peau. A Tanghin Dassouri, une commune située à quelques kilomètres de Ouagadougou,un abattoir d’âne, tenu par des asiatiques a été découvert.  La puanteur a contraint la population riveraine à faire une descente musclée dans l’enceinte, obligeant les propriétaires chinois à fuir les lieux, relate la radio Wat fm.

Par ailleurs l’on a appris de source médiatique qu’un journaliste de la Radio Ouaga FM et un autre du journal Notre temps ont été séquestrés lundi par des expatriés chinois installés dans un village de la commune de Tanghin Dassouri. Les deux confrères y étaient dans le cadre d’une recherche d’informations autour d’un atypique abattoir d’ânes géré par des chinois. Au lieu de fournir les informations, les chinois, aidés par leurs agents de sécurité privée, ont séquestré les journalistes. Ils ont été entre temps libérés mais leurs matériels de reportages ont été confisqués.

Le commissariat de police de Dassouri a été saisi de l’affaire et une plainte pour séquestration et confiscation de matériel à été dûment déposée.

Vu l’ampleur des informations circulant sur les réseaux sociaux l’ambassade de Chien Taiwan a diffuser un communiqué niant l’implication de ses ressortissants dans cette découverte macabre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :