mardi, 23 juillet 2019

Peut-on traiter la fistule et en guérir?

Oui. La fistule est curable et évitable. Une opération chirurgicale peut réparer la lésion et les taux de succès atteignent 90% pour les cas simples. (pour les cas complexes, les taux de réussite oscillent autour  de 60%.) Il faut ensuite plus ou moins quinze jours de soins postopératoires pour assurer le succès durable de l’intervention.

Un suivi psychologique est également important pour traiter le traumatisme affectif et faciliter la réinsertion sociale des patientes.

L’opération de la fistule entraîne-t-elle des risques quelconques?

Comme toute opération chirurgicale, celle de la fistule comporte un certain risque. Les complications possibles sont les suivantes : blocage du cathéter urinaire, infection, interruption de l’écoulement de l’urine, et réouverture de la fistule; il est le plus souvent possible d’y remédier. Il arrive qu’une patiente meure, mais rarement. Le taux de décès attesté pour l’opération de la fistule est compris entre 0,5 et 1% dans l’Afrique subsaharienne. Un soigneux dépistage s’impose avant l’opération, car les femmes atteintes d’une fistule sont généralement sous-alimentées et peuvent ainsi être plus exposées à contracter une maladie. Il est tout aussi essentiel de dispenser des soins postopératoires et d’assurer un strict suivi à long terme pour tenir sous contrôle les problèmes de caractère tant chirurgical que médical qui pourraient se poser.

Docteur Anselme, gynécologue obstétricien

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :