vendredi, 24 mai 2019

Pour se venger, un journaliste publie une vidéo de ses ébats avec une femme mariée

Après le cas Ibrahima Ngom Damél qui a été arrêté pour «extorsion de privilèges, chantages et injures» sur un ministre », une autre affaire, cette fois de chantage s*xuel impliquant un autre journaliste a été discrètement jugée mercredi par le tribunal et mise en délibéré.

Pour se venger, un journaliste publie une vidéo de ses ébats avec une femme mariée

Le mis en cause est le journaliste et ancien manager du site Thiès-express.com, en personne de Mouhamadou Badji. Ce dernier entretenait une idylle cachée avec dame L. T, mariée et mère de cinq (5) enfants et dont le mari travaille à l’étranger a fait un chantage à la Dame. Leur liaison charnelle va durer trois (3) ans, jusqu’au jour où la dame a décidé d’y mettre un terme.

Le journaliste Mouhamadou Badji ne pouvait pas avaler la rupture et suspecte la dame, agent du tribunal de Thiès, de flirter avec un greffier. Pour se venger, il envoie des photos et vidéos de ses ébats sexuels avec la dame à des correspondants de Thiès.

Dans l’une des vidéos qui circule, on voit d’ailleurs la dame faire la pi… à son amant qui filmait la scène avec son téléphone portable.

Selon les médias qui donnent l’information, après avoir transmis les photos et les vidéos, le journaliste avertit la dame que si elle ne revient pas à ses côtés, les images seront publiées dans la presse. Cette dernière ne cède pas au chantage, L. T prend son courage à deux mains et dépose une plainte avant que la gendarmerie de Thiès n’entre en action. Les trois journalistes à qui il a envoyé la vidéo ont été entendus à titre de témoins et Mouhamadou Badji a été arrêté, déféré et placé sous mandat de dépôt et L. T réclame un milliard de francs Cfa pour laver son honneur.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :