samedi, 20 juillet 2019

Pourquoi les défenseurs des droits de l'homme boycottent le procès de simone gbagbo?

C’est ce mardi 31 Mai que le procès de Simone Gbagbo a été ouvert à Abidjan. L’ex-première dame est accusée de crimes contre l’humanité commis lors de la crise post-électorale de 2010-2011.Déjà condamnée à 20 ans de prison en 2015 par la justice ivoirienne pour atteinte à l’autorité de l’État, le mouvement ivoirien des droits humains, la ligue ivoirienne des droits de l’homme, ont décidé de boycotter ce procès.

2016-05-31t115325z_34525300_d1aethezmjab_rtrmadp_3_ivorycoast-trial_1_0-351x185 (1)

Pour ces groupes organisés pour la défense des droits de l’homme, il s’agit d’une parodie de justice. ”De plus les accusations contre Simone Gbagbo ne sont pas fondées”. La preuve la plus évidente c’est que dans le passé, il s’agissait d’atteinte à la sûreté de l’État. Aujourd’hui, les choses ont changé. Les deux principaux chefs d’accusation sont : crime contre l’humanité et crime de guerre.ais pour la défense, ces accusations sont dénuées de tout fondement. Dans les prochaines semaines, la défense va tenter de démonter ces arguments d’accusation

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :