Réfection boulevard Tansoaba: le ministre Eric Bougma justifie la préférence du ‘’prêt’’ au ‘’don’’

Le ministère en charge des Infrastructures a préféré un prêt de la BOAD à un don du Japon pour financer la réfection d’un boulevard à Ouagadougou, parce qu’il n’a pas obtenu «un engagement ferme du gouvernement japonais», a déclaré jeudi le ministre Eric Bougma, en réaction à des OSC qui dénoncent «un très mauvais choix».eric«Nous avons effectivement souhaité que ça soit la coopération japonaise qui finance en don non remboursable, la rocade sud-est du boulevard des Tansoaba (entre l’échangeur de l’Est et l’échangeur de Ouaga 2000). Nous avons entamé les démarches et les procédures dans ce sens. Il se trouve qu’à ce jour (7 juillet 2016), nous n’avons pas un accord ferme du gouvernement japonais et que les perspectives qui nous sont offertes dans la durée ne nous permettront pas de régler le problème dans le temps qui nous parait raisonnable», a confié jeudi Eric W. Bougouma, lors d’une visite au siège du quotidien étatique Sidwaya.Le ministre en charge des Infrastructures réagissait aux propos, tenus plus tôt dans la matinée par le Réseau des Organisations de la société civile pour le développement (RESOCIDE) et l’association Cercle d’éveil (CEDEV).

Selon ces OSC, le gouvernement burkinabè a engagé en mars 2016, un prêt de 20 milliards de FCFA auprès de la BOAD pour la réfection «partielle» du boulevard, alors qu’il avait obtenu un don de 22 milliards du Japon en 2015, pour la réfection totale du tronçon.

Le RESOCIDE et le CEDEV dénonçant «un très mauvais choix», ont invité le gouvernement burkinabè «à arrêter immédiatement la procédure de prêt», le cas échéant, à l’affecter à d’autres tronçons.

Le ministre Bougma rappelant que le Japon contribue beaucoup au Burkina Faso dans les infrastructures, l’éducation, la santé et l’agriculture, a réaffirmé «tout l’intérêt et toute la confiance» que le gouvernement burkinabè place en ce «grand ami».

Agence d’Information du Burkina

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :