dimanche, 21 octobre 2018

« Regarde ta mère » : le clip « osé » d’une chanteuse égyptienne qui lui vaut la prison


En Egypte, les accoutrements et les comportements des artistes sont passés au crible. Gare à celle ou celui qui porte une tenue jugée anti-valeur locale par les censeurs.

Leïla Amer, un echanteuse peu connue, vient d’en faire l’amer expérience. Le parquet égyptien a en effet ordonné sa détention pour quatre jours, rapporte l’AFP. En cause: son dernier clip a semé la controverse. Il a été perçu comme une « incitation à la débauche ».
Le morceau de la polémique est intitulé « Bos Oumek » (« regarde ta mère »). Le clip est ponctué de danse orientale sensuelle et de gestuelle suggestive.

Laisser un commentaire