Rivalité Inter-Religieuse : Deux pasteurs se tabassent dans une église

Les rivalités entre les différentes confessions religieuses en Côte d’Ivoire ne sont pas qu’une vue de l’esprit. 2pasteurs-se-tabassentEn effet, c’est au quotidien que fidèles et Pasteurs se mènent une guerre sans merci, sur l’interprétation des saintes écritures. Des différends qui entraînent souvent des palabres, comme cela a été le cas à Abobo.

 

Dans la commune d’Abobo où ils officient tous deux en qualité de pasteur, Kouassi Alexis et Agbodémi sont de confession religieuse différente. Pasteur Kouassi Alexis est évangélique et pasteur Agbodémi, céleste. Comme l’aurait voulu un monde meilleur, les Églises des deux hommes de Dieu sont voisines, séparées par un mur.

 

Une proximité trop belle pour être merveilleuse. Car, dans la réalité, c’est en chiens de faïence que les pasteurs prient l’un à côté de l’autre. une hypocrisie grossière que le bon Dieu, sans doute épuisé de supporter a démasqué au grand jour.

Dimanche 31 janvier 2016 à 09 heures, comme d’habitude, Pasteur Kouassi Alexis est le premier à commencer son culte avec ses fidèles. Pendant ce temps, Pasteur Agbodémi attend qu’il finisse avant d’entamer le sien. Mais ce jour-là, l’esprit de patience n’a pas pu prendre le dessus sur l’homme.

 

Ainsi, pendant que le pasteur Kouassi était en pleine prêche, son collègue se lance dans une célébration de grand jour. Chants, danses, Cris de joie et surtout de l’encens. Beaucoup d’encens. Comme les deux Églises sont proches, à peine quelques minutes de célébration des célestes, les évangéliques ont été envahis par la fumée de l’encens. Une fumée tellement épaisse qu’elle a fait vomir certains fidèles évangéliques, selon Pasteur Kouassi.

 

Ne pouvant plus continuer son culte, il a évacué l’église avant d’aller régler ses comptes avec son rival. La violence de la bagarre entre les deux hommes de Dieu n’avait rien de religieux. Ils se sont copieusement tabassés à tel point que le Pasteur Agbodémi a eu l’avant-bras fracturé et un doigt cassé.

 

Ayant tourné dos à Dieu et à la Bible, le temps de leur palabre, c’est au tribunal des hommes que le Pasteur amoché est allé réclamer justice, poursuivant son challengeur pour violence et voie de fait.

« Vous des hommes de Dieu à la barre pour bagarre, un dimanche dans une Église. Mais quel exemple allez-vous donnez à vos fidèles ? », S’est interrogé le juge avant de condamner Pasteur Kouassi Alexis à six mois de prison avec sursis, 50.000 Fcfa d’amende et 85.000 Fcfa au Pasteur Agbodémi, pour dommage et intérêt.

 

Ange TIEMOKO
Tribune Ivoirienne

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :