vendredi, 19 juillet 2019

Suite à une blague déplacée sur le fils de Trump, une comédienne sanctionnée

Depuis quelques jours, Barron Trump, le jeune fils du nouveau président américain Donald Trump est la cible de nombreuses moqueries sur les réseaux sociaux. Ces multiples moqueries déplaisent à une bonne partie des internautes qui demandent qu’on « laisse ce petit innocent tranquille ».
Suite à une blague déplacée sur le fils de Trump, une comédienne sanctionnée
Malgré ces mises en garde, les moqueries continuent à prendre de l’ampleur à tel point que même la comédienne Katie Rich est entrée dans la danse des moqueries à travers un tweet qui selon elle, était une blague mais qui lui a coûté cher. « Barron sera le premier enfant scolarisé à la maison à faire une fusillade dans son école. ». Une blague jugée de très mauvais goût qui a même suscité la colère des internautes qui ont demandé le licenciement pure et simple de la scénariste.

Vu l’ampleur de la situation, Chelsea Clinton, la fille de Bill et Hillary a publié un tweet de soutien au jeune garçon de dix ans.

L’origine de ces interminables moqueries réside dans les agissements, et le regard de Baron Trump qui montraient qu’il avait l’air de s’ennuyer, d’autres affirment qu’il serait autiste. Entre bâillements incontrôlés, regards perdus, désintérêt manifeste pour la cérémonie, le petit n’était visiblement pas dans son univers lors de la cérémonie d’investiture de son président de père. Une attitude scrutée et largement commentée sur les réseaux sociaux.

Pour ce qui est de la blague de mauvais goût de Katie Rich, aussitôt publiée, elle a déclenché la polémique. Une pétition de plus de 110.000 signataires d’après LCI, a été lancée, réclamant le licenciement de la comédienne. Devant cette colère des internautes, NBC a dès lors décidé de relever Katie Rich de ses fonctions « pour une durée indéterminée. »
Suite à une blague déplacée sur le fils de Trump, une comédienne sanctionnée 01
Malgré les excuses de la principale concernée, formulées en ces termes sur Twitter « Je m’excuse sincèrement pour mon tweet indélicat. Je regrette profondément mes actions et mes mots offensants. C’est inexcusable et je suis vraiment désolée », plusieurs internautes n’ont toujours pas digéré sa mauvaise blague.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :