jeudi, 23 novembre 2017

Voici les 16 façons d’embrasser selon le Kama-Sutra


LE BAISER NOMINAL
Dans le Kama-Sutra : Lorsqu’une fille touche seulement la bouche de son amant avec la sienne, mais sans rien faire elle-même.
TRADUCTION : Elle se laisse embrasser, sans répondre… Telle une diva lasse.

LE BAISER PALPITANT
Dans le Kama-Sutra : Lorsqu’une fille, mettant un peu de côté sa pudeur, veut toucher sa lèvre qui presse sa bouche et, dans ce but, fait mouvoir sa lèvre inférieure, mais non la supérieure.
TRADUCTION : Elle fait trembler sa lèvre inférieure, en l’embrassant…

LE BAISER TOUCHANT
Dans le Kama-Sutra : Lorsqu’une fille touche la lèvre de son amant avec sa langue, et fermant les yeux, met ses mains dans celles de son amant.
TRADUCTION : Elle met sa langue sur la bouche de son amant et lui prend les mains, en fermant les yeux…

LE BAISER DROIT
Dans le Kama-Sutra : Lorsque les lèvres de deux amants sont directement mises contact les unes avec les autres.
TRADUCTION : Comme deux bouches qui s’attirent inexorablement…

LE BAISER PENCHÉ
Dans le Kama-Sutra : Lorsque les têtes de deux amants sont penchées l’une l’autre et que, dans cette position, ils se donnent un baiser.
TRADUCTION : Le Yin et le Yang fait baiser, deux orientations opposées pour une étreinte conjointe…

LE BAISER TOURNÉ
Dans le Kama-Sutra : Lorsque l’un d’eux fait tourner le visage de l’autre en lui tenant la tête et le menton, et lui donne alors un baiser.
TRADUCTION : Il prend la tête de la bien-aimée dans ses mains et l’incline pour lui donner un baiser dans le sens voulu… Directif !

LE BAISER PRESSÉ
Dans le Kama-Sutra : Enfin, lorsque la lèvre inférieure est pressée avec force.
TRADUCTION : Plus qu’un tête-à-tête, un lèvre-à-lèvre dont la force se concentre sur le haut.

LE BAISER GRANDEMENT PRESSÉ
Dans le Kama-Sutra : On le pratique en tenant la lèvre inférieure e deux doigts, puis, après l’avoir touchée avec la langue, on la pince très fort avec la lèvre.
TRADUCTION : C’est un baiser technique, soutenu mordicus par un amant explorateur, qui pince avec ses doigts avant de titiller avec ses dents.

LE BAISER QUI ATTISE L’AMOUR
Dans le Kama-Sutra : Lorsqu’une femme regarde le visage de son amant pendant sommeil, et lui donne un baiser. Pour montrer son intention ou son désir.
TRADUCTION : Elle l’embrasse pendant son sommeil, tel le « Beau au bois dormant », pour embraser tout son être…

LE BAISER QUI DISTRAIT
Dans le Kama-Sutra : Lorsqu’une femme donne un baiser à son amant pendant qu’il est en affaires, ou qu’il a querelle, ou qu’il regarde quelque autre chose, de façon à distraire son esprit.
TRADUCTION : En pleine réunion ou devant un match de foot, elle l’embrasse autant pour le divertir que pour se rappeler à son bon souvenir…

LE BAISER QUI ÉVEILLE
Dans le Kama-Sutra : Lorsqu’un amant, rentré tard la nuit, donne un baiser à sa maîtresse endormie sur son lit afin de lui montrer son désir. En pareille occasion, la femme peut faire semblant de dormir à l’arrivée de son amant, de sorte qu’elle puisse connaître son intention et obtenir son respect.

TRADUCTION : Dans le cadre du couple, le baiser lorsque l’autre dort est a priori permis, mais veillez tout de même au consentement … Ou qu’il n’aurait pas préféré rester dans les bras de Morphée plutôt que bercé par vos baisers…
LE BAISER QUI MONTRE L’INTENTION
Dans le Kama-Sutra : Lorsqu’une personne baise l’image de la personne aimée, réfléchie dans un miroir, dans l’eau, ou sur un mur.
TRADUCTION : C’est juste une illusion, mais c’est un baiser transitif, par biais interposé, un baiser d’amour quand l’autre n’est pas là.

LE BAISER TRANSFÉRÉ
Dans le Kama-Sutra : Lorsqu’une personne embrasse un enfant assis sur ses genoux, ou à une peinture, ou à une image, ou une figure, en présence de la personne aimée.
TRADUCTION : Par timidité ou impossibilité de le montrer, le baiser sur un dérivé permet de ne pas refouler son désir d’affection. Quitte à être ridicule.

LE BAISER DÉMONSTRATIF
Dans le Kama-Sutra : Lorsque la nuit, au théâtre, ou dans une réunion de caste, un homme allant au-devant d’une femme donne un baiser à un doigt de sa main si elle est debout, ou un orteil de son pied si elle est assise ; ou lorsqu’une femme, en massant les cuisses de son amant, met son visage sur sa cuisse, comme si elle vouait dormir, de manière à enflammer sa passion, et embrasse sa cuisse ou son gros orteil…
TRADUCTION : Partout, en tout temps, sur toutes les parties du corps, un baiser peut être donné en gage d’affection.

LE BAISER DE LA LÈVRE SUPÉRIEURE
Dans le Kama-Sutra : Lorsqu’un homme embrasse la lèvre supérieure d’une femme, et celle-ci, en retour, embrasse la lèvre inférieure de son amant.
TRADUCTION : Jeu de lèvres, jeu espiègles. Embrasse-moi et je t’embrasserai là aussi.

LE COMBAT DE LA LANGUE
Dans le Kama-Sutra : Lorsque l’un d’eux prend entre ses lèvres les deux lèvres de cela s’appelle un baiser sernant. Mais cette sorte de baiser n’est fait par une femme que sur un homme sans moustaches. De ce baiser, l’un des amants peut toucher avec sa langue les dents, et le palais de l’autre. Il peut se pratiquer, de la même manière, par la pression des dents de l’un sur la bouche de l’autre.
TRADUCTION : On ne divise pas les lèvres en deux parties distinctes, la bouche est un tout à embrasser, à engloutir dans sa bouche. Ou à s’y coller les dents. Gourmand !

Laisser un commentaire